Campus Valais

of 19 /19
Cabinet Conseils l innovation & management Esquisse « Sustainable Valley … vision et pistes … ! » Vision élaborée par Fumeaux Consulting à la demande de Debiopharm Group Auteur : Eric Fumeaux Sion, le 21 mai 2008 / Version libre Adresse : Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion Phone : +41 79 417 98 86 E-mail : [email protected]

Embed Size (px)

description

Sustainable ValleyÉtude de faisabilité - Bases pour la vision Campus

Transcript of Campus Valais

Cabinet Conseils l innovation & management

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Vision labore par Fumeaux Consulting la demande de Debiopharm Group

Auteur : Eric Fumeaux

Sion, le 21 mai 2008 / Version libre

Adresse : Phone : E-mail :

Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion +41 79 417 98 86 [email protected]

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Sommaire1.2.Summary Debiopharm Group et son environnement dans 20 ans ! 2.1 Lhorizon 2020 / 2025 pour Debiopharm Group ! 2.2 Flash sur le monde de 2025 2.3 lEurope de 2025 2.4 la Suisse de 2025 2.5 le Valais de 2025 2.6 en rsum Projet Sustainable Valley 3.1 Vision 3.2 Localisation 3.3 Infrastructure, locaux, terrain 3.4 Financement, estimation de cots et recherche de nouvelles voies Acteurs 3.5 Evolution du nombre dtudiants 3.6 Comptitivit du tissu conomique 3.7 Acteurs 3.8 Catalogue de prestations offertes dans le cadre de ce futur partenariat Une opration win - win 4.1 Intrts pour Debiopharm Group 4.2 Intrts pour la HES-SO Valais Impulsion ou stratgie possible pour avancer 5.1 Rle essentiel des partenaires 5.2 Phase I : Pr-tude sommaire automne 2008 5.3 Phase II : Etude de dtail- 2009 5.4 Phase III : Construction, amnagement par tape 2010 -2011 5.5 Phase IV : Ouverture du campus automne 2012 Leader du projet Conclusion

3.-

4.-

5.-

6.7.-

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 2/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

1.

Summary A lArc Lmanique la DECOUVERTE scientifique (first to discover), la Valle du Rhne la VALORISATION technologique et le succs commercial (first to apply) ! Au-del de sa mission de base qui rside dans le gnie de la molcule allant de la dcouverte de la substance active son application thrapeutique, Debiopharm Group voue une attention toute particulire son environnement social, technologique, scientifique et conomique. Debiopharm est sur bien des aspects un modle dentreprise qui suscite ladmiration. Cette socit toujours lavantgarde, novatrice tant dans son modle daffaire que dans ses produits, veille son image en sengageant notamment dans des projets futuristes tels que lavion SolarImpules , en finanant une chaire en oncologie lEPFL ou encore en investissant dans le dveloppement de technologies la HES-SO Valais. Chez Debiopharm Group, la dimension thique, dcline en quit sociale, en efficacit conomique et en prservation de lenvironnement est omniprsente. Si lArc Lmanique o se trouve le sige social de la compagnie se positionne de plus en plus comme un ple scientifique de dimension mondiale dans les sciences de la vie avec des acteurs prestigieux comme lEPFL, lUNIL, lUNIGe, le CHUV, MerckSerono, Nokia , la Valle du Rhne o se trouve le centre de recherche et de production de Debiopharm est en passe de devenir un ple technologique privilgi vou la valorisant et la commercialisation de ces dcouvertes. Avec Debio R.P., LONZA, BASF, Hydro-Exploitation, la Suva, lIDIAP, la HES ..., le dsenclavement du canton suite louverture du Ltschberg, tout converge ou presque pour faire de cette magnifique valle au cur des Alpes un ple technologique de dimension internationale. Mais ce jour manque la pice matresse, le cur scientifique, technologique et industriel, runissant, tudiants, scientifiques, ingnieurs, entrepreneurs, mdecins sur un mme espace ddi lINNOVATION. Etant donn la convergence de la vision de Debiopharm Group avec la prise de conscience du Valais de limportance du domaine des Technologies du vivant et des Energies renouvelables pour son dveloppement socio-conomique, il est lgitime de penser que ce campus pourrait natre dun partenariat public-priv satisfaisant les ambitions et les objectifs de chacun. Pour lEtat du Valais, ce campus reprsente le dernier maillon de la chane de valeur, Education Recherche Innovation Commercialisation, en rapprochant les acteurs de linnovation. Il est un outil formidable de promotion de limage dun canton moderne tourn dfinitivement vers le XXIe sicle et ses nombreux dfis. Pour Debiopharm Group, ce campus concrtise sa volont de devenir une acadmie en vouant une attention forte la formation scientifique, technologique et managriale (voir chap 2). Ce campus est aussi sa vitrine technologique, en occupant une place privilgie sans devoir la partager avec dautres grands acteurs industriels. Finalement quoi de plus gratifiant que de transmettre par lexemple aux gnrations en formation, lesprit dentreprise, le travail en team, la vision stratgique et linnovation au quotidien en exploitant au cur du campus son incubateur. Comme un tel projet propulse ses acteurs dans le futur, il ne peut tre conu sans au pralable tenter de dcrire ou tout au moins de cerner les grands contours de notre environnement pour les deux prochaines dcades. Quelle sera lvolution du Valais au cours des vingt prochaines annes, quel parcours va-t-il suivre, quel rle jouera-til sur le plan conomique, quels dfis devra-t-il relever pour exploiter pleinement sa capacit de valorisation et la complmentarit avec ses voisins, tels que lArc Lmanique . ? Mme sil nest pas ais dapporter des rponses concrtes ces questions, une chose est sre : la valorisation est une capacit intrinsque de la Valle du Rhne qui depuis le dbut du XX sicle la dmontr avec la cration de la Lonza en 1897 ou encore de la Ciba vers les annes 1950. Il nest donc pas utopique daffirmer : A lArc Lmanique la DECOUVERTE scientifique (first to discover), la Valle du Rhne la VALORISATION technologique et le succs commercial (first to apply) ! Et pour ce faire, place au cur scientifique, technologique et industriel, place au CAMPUS, place tout ce qui suscitera, favorisera et entretiendra le DIALOGUE. Car du dialogue mergeront demain les rponses aux questionnements daujourdhui. Comme disait le Prof. Maurice Tubiana : Il ne faut pas craindre lavenir, mais il faut le prparer !

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 3/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

2.

Debiopharm Group et son environnement dans 20 ans !(Texte intgral du no 74, DebioInfo du 8 avril 2008 sign Thierry Mauvernay) Lobjectif principal est de rendre notre socit prenne. Nous avons une grande ambition pour cette dernire qui, en peu de temps, est passe du stade de start-up gniale celui de multinationale. Mais rendre notre socit prenne, cest--dire la projeter dans 15 20 ans, ne peut se faire quen analysant notre environnement pour les prochaines dcades (un produit en pr-clinique en 2008 ne sera sur le march quen 2023 et rentable quen 2028). Sil est vrai quil nest pas toujours ais de se projeter en 2028, cest pourtant ce que nous sommes obligs de faire en raison du temps toujours plus long demand par le dveloppement dun mdicament. Prenne, cela veut galement dire : 1. Se fixer des objectifs conomiques et des objectifs de valeurs. Je ne crois pas aux simples objectifs conomiques durables sils ne sont pas accompagns dobjectifs de valeurs (entreprise fdratrice, ouverte, thique, responsable, respect de lautre, etc). 2. Adapter nos structures afin que celles-ci correspondent cet environnement et ces objectifs. Cest ce que nous avons fait tout au long de lanne 2007 en crant une hirarchie Prsident, Vice Prsident, CEO et en structurant nos processus. Nous avons une chance incroyable qui est celle de pouvoir btir notre futur. La plupart des entreprises le subisse, notamment en raison des dictats de la bourse. Mais btir notre futur nest possible quavec une vision long terme. Or, trop souvent, nous imaginons notre futur sur une base linaire ce qui, dans notre domaine dactivit me semble faux. Les objets du futur ne seront pas ceux daujourdhui en un peu plus compliqus, ils seront radicalement diffrents. Nous devons donc nous y prparer et prparer galement notre entreprise. Tout dabord un grand bravo R.-Y. Mauvernay qui a montr son sens de ladaptation, en accompagnant un changement de structure ncessaire. Il a t exceptionnel et cest notre chance. Bravo galement Kamel, qui a conduit cette transition, et ce ne fut pas toujours facile, transition que je voudrais ne pas dramatiser, car il ne sest agit que de normaliser une structure existante. Cette phase de normalisation tant maintenant termine, nous sommes prts pour la prochaine tape. Celle-ci doit mon sens sarticuler sur deux axes principaux : 1. La diversification des risques (largissement de notre modle daffaires dautres sources de valeur ajoute tout en restant fidle lide NRDO - No Research Development Only) 2. La formation du personnel Notre core business est le dveloppement de molcules innovantes en vue de leurs mises sur le march sous forme de mdicaments. Comme nonc prcdemment, le cycle de dveloppement dun mdicament est trs long (12 15 ans), prsente des cots trs levs et un risque trs important (1 seule molcule sur 10'000 tudies deviendra un mdicament prt tre mis sur le march). Il est donc devenu indispensable de diversifier notre activit principale en y ajoutant dautres, prsentant des cycles diffrents (plus courts), des risques moins levs et galement des cots plus bas. Aussi, deux ples dactivits vont tre introduits : Le diagnostic, en liaison avec nos comptences et nos produits Le redesign de molcules visant en particulier les pays mergeants

2.1. Lhorizon 2020 / 2025 pour Debiopharm Group !

Le diagnostic : Certains mdicaments sont actuellement administrs des patients tout en sachant que probablement ces produits ne seront pas efficaces. Ds lors, le dveloppement de tests permettant de dterminer, pralablement ladministration du mdicament chez le patient, lefficacit ou linutilit du produit chez le malade est devenu indispensable. Cest donc cette voie, qui prsente un risque moins lev que le dveloppement de molcules et un cycle plus court (4 5 ans), que nous allons poursuivre. Le redesign de molcules visant en particulier les pays mergeants : Laccs aux soins des populations des pays mergeants tant rendu plus difficile que dans les pays industrialiss 3.61 mdecins par 1000 habitants dans les pays industrialiss, contre 0.6 dans les pays mergeants), lobjectif est de redesigner nos molcules afin de leur donner une efficacit plus longue (par exemple 9 mois ou 12 au lieu de 6) et donc un cot bien moins lev. Cette activit prsente un risque faible (puisque nous connaissons nos molcules) et un cycle de dveloppement moyen (5 7 ans).__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 4/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Mais paralllement cela, la formation de nos ressources humaines est indispensable, car Debio doit devenir une acadmie. Cette formation sorientera de deux manires : Scientifique Managriale Enfin, cest uniquement en alliant ces deux ples (produits/ressources humaines) que nous pourrons rendre notre entreprise prenne dans un environnement qui va dramatiquement changer. Lavenir nest pas prvoir mais btir , nous en sommes conscients et prts le faire. Thierry Mauvernay, Vice-Pd Debiopharm Group

2.2. Flash sur le monde de 2025 Population, augmentation non matriseDans 20 ans, la population aura pass de 6.5 milliards, dont le 60% vit en zones rurales, 7.8 milliards dont le 60% vivra en zones urbaines ! O quils vivent, ces gens auront besoin de terres, dnergie, deau et de nourriture. Ils produiront aussi de plus en plus de dchets au fur et mesure de llvation de leur niveau de vie. Les consquences sur lalimentation, la sant, les ressources nergtiques, les transports, lenvironnement, lorganisation des systmes sociaux, sans parler des migrations, seront trs importantes. La population continuera vieillir : lesprance de vie tait en 1900 de 45 ans en France, en 1950 de 60 ans et aujourdhui de 82 ans. Il nest pas inconcevable de songer quelle atteindra 90 ans, voire plus, vers 2025. La scurit occupera aussi une place centrale : scurit des personnes et des biens (rseaux terroristes), scurit sociale et professionnelle, scurit alimentaire (la chaine alimentaire est trs fragile, comment grer les territoires, sachant que 40% des surfaces cultivables dans le monde sont dj dgrades), scurit nergtique (nergies renouvelables etc.), scurit sanitaire (lOMS prvoit une augmentation de 170% du nombre de diabtiques dici 2025. Motifs : obsit, rgime alimentaire malsain, mode de vie sdentaire, vieillissement de la population).

Suprmatie conomique et politique, monte en puissance de lAsieDans 20 ans, le groupe des cinq plus grosses conomies de la plante sera constitu par la Chine, le Japon, lInde, les USA et lAllemagne. Si la Chine, lInde, le Japon et la Core sentendent et crent un front Asie , ils formeront un poids politique et conomique norme qui pourrait changer totalement les quilibres gopolitiques actuels.

Ressources nergtiques, de nouvelles sources inventerDans 20 ans, le ptrole sera toujours le roi. Lnergie nuclaire sera encore pour longtemps la seule source prenne. La recherche aura certes rsolu certains problmes majeurs lis cette technologie, les racteurs de 4e gnration seront en exploitation. Mais les Energies renouvelables se vendront prix dor, en particulier lnergie hydrolectrique, richesse naturelle du Valais.

Evolution climatique, inquitude lhorizonLa dtrioration du climat sacclrera encore et le CO2 continuera malheureusement augmenter en raison de la forte consommation dnergie dorigine fossile de la part de la Chine, de lInde, de la Core du Sud etc. Les mesures prises par les pays industrialiss nauront quune influence marginale malgr les gros efforts consentis. La Chine et lInde dtiennent et dtiendront simplement les cls de la sant climatique de la plante. La temprature augmentera donc et les zones dj chaudes seront devenues dsertiques entrainant dimportants dplacements de population. Il ny aura plus de neige au cur des Alpes en-dessous de 2000 m, la moiti des glaciers aura disparue (la diminution mesure actuellement est de 1% par an).

Eau, pollution et rarfactionLeau disponible pour les habitants de la plante aura diminu de moiti selon une tude rcente de lOMS.

2.3. lEurope de 2025 Economie, en route pour relever le dfi de la croissance__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 5/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Mme si la dclaration de Lisbonne de 2000 visant faire de lEurope vers 2010 Lconomie base sur le savoir la plus comptitive du monde ! a d tre plusieurs reprises adapte, il nen demeure pas moins que les efforts politiques et financiers des Etats membres restent soutenus. On peut sattendre des retombes positives, mme si les forces de travail risquent de manquer. Le maintien des seniors dans la vie active sera dailleurs indispensable, alors que nous prenons un chemin inverse. Un vrai dfi !

Education, Recherche et Innovation, le moteur de la croissanceLEurope a cr ses espaces vitaux pour son propre dveloppement et son futur grand march de lemploi : lEspace Europen de lEducation (processus de Bologne, mobilit, transparence des curricula dtude), lEspace Europen de la Recherche (7e programme europen de la recherche), lEspace Europen de lInnovation (30 plateformes technologiques runissant industriels et chercheurs), lEspace Europen de la Formation Professionnelle (processus de Copenhague, transparence et quivalences en matire de qualification professionnelle).

LEurope a t en mesure de voter un crdit de 53 milliards pour la priode 2007-2013 rserv au domaine Education et Recherche. LEurope construit pas pas son avenir !

Complexit, lEurope la matriseLEurope est entrane conduire le dialogue social, intgrer les populations immigrantes, matriser les processus complexes, notamment ceux lis lintgration de pays dans une communaut, linnovation qui va assurer lavenir la comptitivit de son conomie. Sur ce point, lEurope devance largement lAsie et pour longtemps encore, car il sagit dun aspect culturel qui ne peut voluer que trs lentement. L rside un grand espoir pour le maintien de la comptitivit europenne. Malheureusement sa population vieillit avec les consquences que lon connait : besoin accru de scurit, souci du maintien dun niveau de vie lev, diminution de la capacit dinnovation

2.4 la Suisse de 2025A la dimension europenne, la Suisse na que la grandeur dune ville de moyenne importance de 7 8 millions dhabitants et partant ne dispose et ne disposera que de ressources forts limites. Avec moins de 1% de la population europenne, son destin est et sera de plus en plus li celui de lEurope, quelle le veuille ou non ! De par son histoire, le niveau de formation de sa population, la qualit de sa recherche scientifique et industrielle soutenue par un investissement important tant priv que public, la force de ses multinationales, la capacit dadaptation et dinnovation de ses PME, la flexibilit du march de lemploi , la Suisse continuera jouer un rle important au cur de lEurope. Serons-nous membre de lUnion europenne en 2025 ? Rien nest moins sr et dans le fond cela changerait-il la donne , pas si sr non plus ! Ce qui parat inluctable, cest le regroupement en agglomrations de plus grande dimension, malgr les rsistances dues la peur de lavenir et au maintien des acquis. En outre, il y aura de plus en plus de difficults trouver des lus pour piloter des communes de quelques dizaines dhabitants (voir les difficults valaisannes actuelles de regroupements communaux). La cration dagglomrations sera inluctable, la Suisse va se redessiner de lintrieur, le pouvoir va se redistribuer : Les cantons existeront encore, mais leur importance aura diminu. Ils seront remplacs par 4 5 grandes rgions conomiques avec un pilotage politico-conomique. La Suisse restera une place financire forte, sorte de refuge dans un monde dstabilis, avec un CHF qui aura plutt bien rsist. Malgr la concurrence internationale sans piti, la place scientifique et technologique suisse se sera non seulement bien dfendue, mais encore renforce. La Suisse comptera deux ples scientifique parmi le top ten mondial : larc lmanique et larc zurichois-blois. Proche delles mergeront les rgions qui sauront valoriser les retombes scientifiques et qui dvelopperont une activit conomique forte valeur ajoute. Ayant achev sa mutation universitaire plus tt que les autres pays europens, la Suisse sera devenue la rfrence au sein de lespace europen de lducation, de la recherche et de linnovation.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 6/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

2.5 le Valais de 2025Evolution politique, certainement le chemin le plus pentu et le plus pierreux Le Valais aura en 2025 encore ses treize districts, mais ceux-ci seront dfinitivement rduits une simple dimension historique. La pluralit politique sera effective et le dbat beaucoup plus incisif. Le nombre de communes aura fortement diminu, faute dengagement politique des citoyens. Le Valais se sera progressivement organis en trois rgions socio-conomiques regroupes autour des villes de Brigue, Sion et Martigny. Les prsidents de ces trois villes seront appel jouer un rle dterminant.

En route vers plus dautonomie ou moins de dpendance vis--vis de lextrieur ! Le Valais est aujourdhui en mesure de passer la vitesse suprieure et dacclrer son dveloppement conomique. Louverture du Ltschberg en nov 2007 a dsenclav le canton : Sion nest plus qu 2h30 de Zurich. La situation financire est trs bonne et permet denvisager des investissements cibls pour concrtiser la stratgie de dveloppement. Contraint de gnrer de la valeur ajoute pour compenser entre autres la rduction progressive des contributions fdrales, le Valais aura en 2025 rorganis son dispositif conomique en runissant dans des technoples ultramodernes des entreprises et centres de recherche, quils soient publics ou privs. Sur le plan industriel, les grands groupes chimiques auront vers 2020-25 achev leur mutation et ancr leur avenir dans des produits et services trs forte valeur ajoute, alors que les produits actuels auront t dcentraliss dans des rgions du monde plus favorables conomiquement. Il nest dailleurs pas certain que ces sites survivent, do la ncessit de susciter des vocations dentrepreneurs auprs de notre jeunesse et dencourager la cration de start-up qui seront les entreprises fortes en 2025. Si dans le pass les gros mangeaient les petits, aujourdhui mais encore bien davantage demain, les plus rapides mangeront les plus lents : exemples, Rouvinez avec Orsat, Porsche avec VW, Sanofi avec Aventis, etc. Sur le plan touristique, les entreprises familiales, trs nombreuses aujourdhui, auront laiss leur place des units plus grandes, susceptibles de promouvoir les produits avec succs sur un march plantaire. Quant lagriculture, elle sera toujours prsente mais sa fonction aura volu vers le maintien dun espace viable, dun paysage entretenu pour la qualit de vie de sa population et le plaisir des touristes. Gnrer de la valeur ajoute sera encore lordre du jour, il y aura toujours urgence. En effet, les choix ports sur des activits rentables et la concentration des moyens pour y parvenir seront hlas toujours combattus selon la croix valaisanne : Haut-Vs / Bas-Vs, Montagne / Plaine ! Crer de nouvelles entreprises autour de petites industries performantes vivant en symbiose avec les centres de recherche actuels et futurs (IDIAP, IRO, HES-SO Valais, Debio, Lonza, Hydro-Exploitation etc.) sera entr dans les murs.

Education, recherche, partenariat academico-industriel Le Valais tire enfin profit de ses importants investissements dans la formation tertiaire des annes 1990 - 2010. La HES-SO base sur un statut public-priv est devenue le moteur de bien des initiatives touchant aux domaines de lalimentation, de la sant, des nergies ou encore des technologies de linformation. Le parc technologique Sustainable Valley ouvert Sion en 2012 aura t le catalyseur de ce renouveau socio-conomique du canton.

Evolution culturelle Le dveloppement conomique vers des units daffaire forte valeur ajoute a attir de plus en plus de personnes hautement qualifies ayant lhabitude de vivre en milieu culturel aux offres abondantes et de consommer la culture pleine dent . Le Valais a saisi cette opportunit et les villes offrent des prestations complmentaires.

Transports

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 7/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Aprs de longues discussions et dinterminables dbats, le prolongement de la ligne du Ltschberg en direction du Valais central a enfin t ralis, ce qui met Sion 1 h de Berne. Laroport de Sion a trouv sa niche et les vols rguliers (affaires et plaisance), notamment entre Sion et Londres, ont lieu plusieurs fois par semaine.

Une nouvelle norme fait peu peu son chemin : la notion du temps prime sur celle de la distance. Le Valais nest plus une rgion priphrique.

2.6 en rsumAu cours des deux prochaines dcennies, les grands enjeux de notre plante porteront essentiellement sur lalimentation, la sant, lnergie, leau et lenvironnement. Sur cette toile de fond, le Valais occupe une position privilgie. En effet, la villagisation de la plante, le dsenclavement gographique du Valais grce louverture du Ltschberg, lindustrie des biotechnologies fortement implantes et qui profite le boom des sciences de la vie sur lArc Lmanique, la diminution des ressources nergtiques qui revalorisent lhydrolectricit, la prsence de centres de recherche de dimension internationale, la haute cole valaisanne, le ple de comptences de la sant ... sont autant datouts qui permettent aujourdhui denclencher la vitesse suprieure et dexploiter cette richesse. Mais pour ce faire, il convient de crer le cur scientifique, technologique et industriel de la valle du Rhne, linstar du site de lEPFL pour lArc Lmanique.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 8/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

3.

Projet Sustainable Valley Welcome to Sustainable Valley

3.1 Vision

Source : Concept Science City ETHZ

Sustainable Valley est dabord un espace vou la crativit, linnovation, la culture et la pense de lHomme moderne. Sustainable Valley est ensuite le cur scientifique, technologique et industriel du Valais donnant ses acteurs la VISIBILITE dune rgion oriente vers le futur, et en particulier vers les technologies du vivant, les nergies renouvelables et la sant, en quelque sorte un PARC SCIENTIFIQUE. Sustainable Valley est un pont entre la vie et le travail, entre la technologie et la science. Il fait participer la population au dveloppent durable et constitue un laboratoire Industrie Ecole. Sustainable Valley est une plateforme sur laquelle, scientifiques, ingnieurs, mdecins, techniciens, conomistes, politiciens, industriels, jeunes entrepreneurs, tudiants etc. mettent en commun leurs ides, leurs comptences pour INNOVER et VALORISER sous forme de technologies, de produits ou de services, les connaissances scientifiques acquises, que ce soit en site universitaire ou industriel. Sustainable Valley est un gnrateur de PLACES de TRAVAIL HAUTE VALEUR AJOUTEE, qui invente sans cesse de nouveaux mtiers et en adapte dautres, un lieu qui invite les jeunes embrasser les mtiers scientifiques et techniques. Sustainable Valley est un lieu de RENCONTRE o se rencontrent jeunes et moins jeunes changent, o femmes et hommes laborent leur vision, o les cultures se mlent, o les multiples mtiers sassocient pour faonner le monde de demain. Sustainable Valley est enfin un art de vivre refltant la QUALITE de VIE laquelle aspire lHomme moderne, partageant son temps entre une activit professionnelle exigeante mais gratifiante dont il comprend les enjeux, un cadre de vie quilibr loin du stress des grandes agglomrations et proche de la nature, pouvant effectuer ses dplacement laide de moyens de transports respectueux de lenvironnement.

3.2 Localisation Sustainable Valley est un projet de la communaut academico-conomique de la Valle du Rhne. Il runit sous limpulsion stratgique de lEtat du Valais et de Debiopharm Group, les acteurs qui dsirent laisser une trace indlbile de leurs activits au travers dun formidable projet ambitieux, mobilisateur, transmettant un message douverture aux gnrations futures. Situ lEst de la ville de Sion, le campus constitu dj ce jour de la clinique de radaptation de la Suva, de lhpital, de linstitut en ophtalmologie, de linstitut central des Hpitaux valaisans et sur lequel travaillent aujourdhui quelque 900 personnes accueillera vers 2012 le domaine des sciences de lingnieur de la HES-SO Valais et ses

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 9/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

320 tudiants, la division Environnement du CSEM, une unit de recherche industrielle de Debiopharm Group, des incubateurs et bien dautres entreprises high-tech. Situ en bordure de lautoroute et reli la gare CFF par une navette automatique alimente lnergie renouvelable, ce parc technologique et industriel offrira terme plus de 3'000 emplois hautement qualifis. Ce campus est situ en bordure des installations sportives de la ville de Sion, avec le golfe de 18 trous, le terrain de football du FC Sion, les halles et courts de tennis Franois Xavier Bagnoud, le centre questre.

Quartier EST de la ville de Sion

Source : E. Fumeaux Consulting

Source : E. Fumeaux Consulting

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 10/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Sustainable Valley peut et doit certainement tre considr comme un projet durbanisme du dveloppement du quartier EST de la ville de Sion, le quartier du futur, le quartier qui innove au quotidien, le quartier qui pense et conoit les technologies davenir, le quartier qui runit homme, technologie, sant, sport.

3.3 Infrastructure, locaux, terrain Btiments : Les locaux seront modulables et conus de telle manire que lchange soit intensifi, que la qualit de vie soit excellente, que leur adaptation selon lvolution des technologies soit en tout temps possible sans cots supplmentaires dmesurs. Besoins en surface brute : o o o o o Besoins pour le domaine Technologies du vivant, 160 tudiants: Besoins pour le domaine Systmes industriels, 160 tudiants : Besoins pour salles classe, bibliothque, caftria, auditoires etc. : Besoins pour laboratoires industriels : Besoins pour logement des tudiants, personnels, visiteurs (100 studios) : 6'000 m2 5'000 m2 4'000 m2 5'000 m2 4'000 m2

La plupart de ces infrastructures seront modulables, construites au fur et mesure des besoins. Terrain : le terrain sur lequel sera rig ce campus devrait avoir une dimension de lordre de 5 6 ha. Il est disponible. Energie : la conception nergtique sera rvolutionnaire et reprsentera la vitrine de ltat de lart en la matire. Un confort optimal pour une consommation insignifiante. Transport public : le campus sera atteignable facilement avec des moyens nutilisant que de lnergie renouvelable. Dveloppement durable : tout ce qui se fera sur ce campus respectera la charte du dveloppement durable vot par le parlement valaisan en juin 1988 (voir annexe).

3.4 Financement, estimation des cots et recherche de nouvelles voiesSi les pouvoirs publics doivent difier un tel campus, ils devront compter avec au minimum 10 ans de dbats et la cl une votation populaire, dont le rsultat reste incertain. Les vieux dmons feront vite surface. Lhistoire de la cration des Hautes coles valaisannes est encore dans toutes les mmoires. Si lon vise lefficience (optimum tant pour le secteur priv que public), alors il faut envisager le projet sous une forme de partenariat public priv (PPP). De nombreux exemples existent aujourdhui, tels que le stade de la Maladire Neuchtel, le nouveau site de lEPFZ Hnggerberg, science city

Source : Concept Science City ETHZ

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 11/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Une projection sommaire des investissements indique une plage de CHF 100 150 mio : Terrain : Infrastructure : Equipements laboratoires : 0 100 mio 30 mio mise neuf des quipements existants et nouvelles acquisitions (valeur relle cumule ~ 50 mio) mis disposition par la ville de Sion (valeur ~ 10 mio)

Compte tenu de la localisation propose et des amnagements dj raliss par la ville de Sion, les cots damnagement seront faibles.

3.5 Evolution du nombre dtudiantsAttractivit Le domaine des sciences de lingnieur de la HES-SO Valais a pass de 240 tudiants en 2000 300 aujourdhui. Les projections indiquent le chiffre de 320 en 2010 (160 pour chacune des deux filires). Le site actuel de la Sitterie est satur et lun des deux auditoires a d mme tre supprim au profit de salle de cours. Mme si personne ne peut prdire ce dont nous aurons vraiment besoin lavenir, on peut cependant affirmer que notre socit deviendra de plus en plus tributaire de la technologie et les professions deviendront de plus en plus complexes et interdisciplinaires. Nous aurons besoin de beaucoup plus de comptences pour y parvenir. En consquence, nous devons tout entreprendre aujourdhui pour augmenter lattractivit et montrer la jeunesse son intrt sorienter vers la science et ses technologies. Le campus est un excellent moyen promotionnel. Seul ce qui est visible est crdible et intresse la jeunesse.

3.6 Comptitivit du tissu conomiqueLa capacit dinnovation et la comptitivit du tissu de la Suisse occidentale a fait lobjet tout rcemment dune analyse pousse dans le cadre du programme europen RIS (Regional Innovation Strategy). Les rsultats sont tonnants et mettent nos autorits face au pied du mur. Si la capacit scientifique de lArc Lmanique est leve, la capacit valoriser reste faible en Suisse occidentale : cette rgion est plus faible que les autres rgions suisses. Voici deux extraits de lun de ces rapports, chapitres 3.2. et 3.4., pages 11/25 et 16/25, rapport intitul Analyse des tendances et des potentiels conomiques de Suisse Occidentale, janvier 2008 .

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 12/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 13/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Quen est-il du Valais ? Comme le montre le graphe ci-dessous, des mesures draconiennes sont prendre si lon veut assurer lavenir industriel du canton.

faite ces derniers mois sur lensemble del aSuisse occidnetale. est

3.7 ActeursHES-SO Valais : Le campus aura au dbut deux axes de dveloppement : lun ddi aux technologies du vivant, lautre aux Energies renouvelables. Dans les deux cas, la HES-SO, division ingnierie, sera llment central sur le plan de la formation et de la recherche acadmique. Mais dans un avenir proche, il est pensable que dautres secteurs intgrent rapidement le campus, comme la formation des physiothrapeutes dispense aujourdhui Loche les Bains, mais dont le rapprochement avec la clinique de la SUVA serait des plus bnfiques. TheArk : Pour la valorisation et la commercialisation, la Fondation TheArk fonde en 2005 exercera sa mission de dveloppement conomique et dappui la cration de start-up partir du campus. Debiopharm Group: Le campus rservera ses locaux industriels des entreprises high-tech qui souhaitent profiter de la synergie pour booster leur innovation. Debiopharm Group y mettra un incubateur et effectuera certains travaux de recherche en troite collaboration avec linstitut des technologies du vivant de la HES-SO Valais. CSEM : le CSEM y amnagera ses laboratoires de recherche industrielle en Energies renouvelables et oprera en troite collaboration avec linstitut des systmes industriels, linstitut de linformation de la HES-SO Valais et les entreprises du domaine des nergies renouvelables. Non seulement les chercheurs se pencheront sur lnergie solaire, le vent, la biomasse, le gothermique, lhydrogne, mais aussi et surtout sur lnergie hydro-lectrique, une richesse naturelle valaisanne. Ce secteur industriel fort potentiel exigera des investissements hauteur de 1 2

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 14/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

milliards de francs au cours de ces 10 prochaines annes et devra tre entirement modernis en intgrant les technologies les plus rcentes, dont certaines ne sont pas encore sur les bancs dessai. La potentialit de synergie entre tous ses acteurs permettra le dveloppement de nouvelles activits jusquici impensables. Il nest pas utopique de penser que lun des dpartements du CHUV, tel que le dpartement dimmunologie (exemple fictif pour les besoins de la dmonstration, mais nanmoins raliste), pourrait sinstaller sur le campus, ou encore une dpendance pour le traitement des tumeurs laide de la thrapie protons actuellement en phase de commercialisation.

3.8 Catalogue de prestations offertes dans le cadre de ce futur partenariat (non exhaustives)Enseignement Formation de base : les filires de formation HES des domaines de la sant et de lingnieur sont regroupes sur ce campus et dveloppes en troite collaboration avec les milieux hospitaliers et industriels qui offrent sur place un formidable champ dapplication, en espace privilgi pour la recherche applique.

Recherche industrielle pont avec lconomie Incubateurs : le campus met disposition des entrepreneurs dans les domaines des technologies du vivant et des Energies renouvelables, des incubateurs, sorte de laboratoires permettant une recherche industrielle, laccueil de spin-off et de start-up. Cette forme de collaboration concrte succde au modle actuel plutt opportuniste et sporadique.

Sport Sport center : le campus ouvert aux socits ou association sportives favorise le contact entre les personnes actives sur le campus et la population locale. Ouverture au sport signifie aussi, des tournois, des comptitions. Les installations sportives compltent les infrastructures actuelles de la ville.

Dialogue technologies socit Dialogue : au-del de lenseignement de niveau HES conduisant lexercice dune profession, les professeurs tiennent des confrences dbat portant sur les questions dactualit en relation avec les technologies, la science et leur impact sur la socit. Carrefour : le campus offre des salles de confrences, des salles dexposition, une bibliothque, des oasis dapprentissage, des espaces de rencontre, en fait tout ce qui favorise lchange dides et la conception de projets ambitieux. La culture y occupe une place de choix.

Habitation Student housing : le campus offre aux tudiants la possibilit de vivre sur place, de se dplacer pied du logement la place de travail. Il offre aussi aux personnes en traitement ambulatoire tant lhpital qu la Suva la possibilit de rsider sur place et de profiter de lexceptionnelle qualit de vie. Htes : Sustainable Valley est aussi un centre de comptences international orient vers les technologies de demain o les experts internationaux sont les bienvenus. Sur place, ils trouvent un logement de qualit

Career center Emploi : le career center permet aux entrepreneurs de recruter leurs futurs collaborateurs sur place et aux demandeurs demploi de trouver rapidement chaussure leur pied.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 15/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

4.

Une opration win - winDebiopharm Group dont le core business est le dveloppement de molcules innovantes en vue de leurs mises sur le march sous forme de mdicaments place ses acticits dans une perspective de dveloppement durable en termes dquit sociale, defficacit conomique et de prservation de lenvironnement. Debiopharm en retire les avantages suivants : Debiopharm Group concrtise sa vision de devenir une Acadmie misant sur la formation scientifique et managriale (voir chapitre 2). En sinstallant sur le campus, elle montera ses cadres la voie suivre. Debiopharm Group renforce son Image de socit commerciale et innovante au service de lHomme en exploitant intelligemment les possibilits offertes par ce formidable outil quest le campus. Debiopharm Group bnficie de lapport de la jeunesse en formation pour crer, pour innover, pour rechercher et trouver de nouvelles voies. Debiopharm Group bnficie de la prsence dautres partenaires tels que le CSEM et en particulier ses comptences en nanomdecine, en nanotechnologies, en optolectronique et en Energies renouvelables. Debiopharm dveloppe avec le centre hospitalier, linstitut en ophtalmologie et linstitut central des hpitaux valaisans, certaines activits et exploite en commun des quipements onreux. Debiopharm Group dispose de ses propres locaux et dincubateurs spcialement conus pour ses besoins de recherche industrielle. De cette proximit naissent de nouveaux projets novateurs impensables en site industriel, faute de pluralit et dchange entre personnes de formation, de sensibilit et dhorizon diffrents. Debiopharm Group imprime au campus sa philosophie en influenant larchitecture, le design des btiments et la gestion des nergies. Debiopharm Group investit finalement sur une valeur fiable, dont le partenaire institutionnel garantit le remboursement rgulier de lemprunt.

4.1 Intrts pour Debiopharm Group

4.2 Intrts pour la HES-SO ValaisNcessit de remodeler la division technologie de la HES-SO Valais Le Valais a ouvert en 1988 lEcole dIngnieurs base sur un modle trs novateur pour lpoque, dont le concept de base a t repris plus tard lors de la cration des Hautes Ecoles Spcialises (HES). Cette cole a t conue ouverte sur lconomie et accessibles aux entreprises, notamment par le biais du transfert de technologies. Aujourdhui la part des activits lies directement au monde conomique gale parfois mme celle consacre lenseignement. Cette phase de1988 2008 a permis de tester plusieurs formes de gouvernance, de mettre en uvre divers plans dtude, de crer des instituts de recherche, de dvelopper la collaboration avec les entreprises, daffiner la stratgie, dtre reconnue Haute Ecole de niveau tertiaire (HES) par la Confdration. Mais aujourdhui ce modle doit tre soumis une phase de reengineering importante, pour pouvoir simplement mettre en uvre la stratgie oriente dornavant vers les Technologies du vivant et les Energies. Ceci implique, un leadership marqu et incontest, une nouvelle gouvernance attribuant une plus large autonomie dcisionnelle la HES-SO Valais et en particulier ses instituts de recherche applique, lengagement de nouveaux professeurs dont le profil est plus proche des objectifs stratgiques viss. Ceux-ci seront appels dailleurs succder aux enseignants de la premire heure qui prendront la retraite dans les 5 10 prochaines annes ; il sagit dune opportunit plutt rare ne pas galvauder, ladaptation de linfrastructure visant une collaboration plus soutenue avec les entreprises et le partage de laboratoires industriels communs, la mise disposition dincubateurs, la cration dune atmosphre campus favorisant la crativit et lmulation entre tudiants, scientifiques, ingnieurs, mdecins, entrepreneurs etc.

Le site actuel de la Sitterie au nord de la ville de Sion ne remplit plus ces nouvelles exigences et ne peut plus tre agrandi : une nouvelle solution simpose.__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 16/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Le canton du Valais a le choix entre une volution lente qui freinera sa capacit dadaptation ou une rvolution en osant se projeter dans lavenir et en misant sur les besoins de lHomme du XXIe sicle. Indpendamment de ce qui prcde, un tel changement passe aussi par une marque externe, visible et forte, telle que la cration dun nouveau campus, linstar du campus de lEPFZ Hnggerberg, de lEPFL ou de la HES de Fribourg ou dYverdon.

Source : Concept Science City ETHZ

Ncessit de dvelopper le partenariat acadmique - industriel (Clause du besoin) La vitesse fulgurante des dveloppements technologiques affte la concurrence entre les entreprises et rend obsolte dans des dlais plutt brefs lenseignement de ces technologies. Lintrt de partager ces comptences est donc vident : il en va de la qualit de la formation, comme de la comptitivit des entreprises. Chacun y gagne : lentrepreneur profitera de linfrastructure, des comptences acadmiques et de la crativit des tudiants. LEcole de mieux comprendre les besoins industriels et ainsi de dynamiser la formation. Lentrepreneur pourra y investir des fonds de recherche. Il en rsultera des opportunits nouvelles en termes de stratgies industrielles et dopportunits de formation.

Partenariat priv-public Un projet dune telle envergure est aujourdhui difficilement envisageable sur le plan politique tant les dbats seront vifs et dans lesquels les forces risquent bien de se neutraliser. Un Partenariat public -priv permettrait de rsoudre cet pineux passage, dacclrer la mise en place du projet tout en garantissant une excution de qualit de prix des plus comptitifs.

5.

Impulsion ou stratgie possible pour avancer Etat du Valais : leader acadmique (HES-SO Vs), dfinit les besoins pour les aspects Education et laboratoires de recherche acadmique etc., loue les locaux pour une priode de 30 ans avant den devenir le propritaire au terme du partenariat Debiopharm Group : leader industriel (catalyseur), dfinit ses besoins en locaux pour la recherche industrielle, dfinit les conditions du partenariat ct priv, rend possible le partenariat priv-public, assure le financement du projet, prte son Image academico-industielle au campus dans une perspective de dveloppement durable Commune de Sion : partenaire, met les terrains disposition, dfinit les besoins en infrastructure sportive, collective et culturelle etc.,

5.1 Rle essentiel des partenaires

5.2 Phase I : Pr-tude sommaire automne 2008 But : vrifier si un tel partenariat est envisageable !

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 17/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

Mthode : pr-tude traitant lensemble des points dun tel projet, mais de manire trs sommaire permettant aux partenaires de prendre une dcision de principe Responsabilit : bureau conseil mandat par Debiopharm Group avec lappui de lEtat du Valais et de la commune de Sion Dlai : dpt de ltude 6 9 mois aprs lattribution du mandat

Cette pr-tude mettra laccent sur les questions de fond, telles que,

Etat du Valaiso o o LEtat est-il dispos crer ce campus vocation Education Recherche Innovation pour son dveloppement socio-conomique ? LEtat est-il dispos conclure un partenariat public priv pour le financement de ce projet ? La Haute Ecole valaisanne est-elle dispose assumer le rle de leader ? Le partenaire priv est-il convaincu que ce projet lui sera profitable, en termes dimage, de rentabilit des fonds invertis, de collaboration future pour le dveloppement de ses activits ? Le partenaire est-il prt accepter les exigences en termes de contrle des cots et de transparence quexige normalement le secteur public Le partenaire est-il prt engager seul ou avec dautres partenaires dimportantes ressources pour 20 ou 30 ans, sachant que lEtat restitue annuellement la somme et les intrts (semblable un leasing) ? Quel rle souhaite jouer la commune de Sion dans un tel projet, dont elle pourra largement profiter en termes de notorit, dimage, de retombes fiscales, daccs de nouvelles infrastructures, dimplantation de nouvelles industries ? Souhaite-t-elle, voire exige-t-elle de faire partie du partenariat ? Veut-elle sengager financirement ? Mettra-t-elle les terrains disposition et quelle condition ?

Partenaire privo o o

Commune de Siono

o o o

5.3 Phase II : Etude de dtail 2009 Prrequis : la phase I a dmontr la pertinence du projet et du partenariat But : laborer le concept de dtail o o 1er semestre, mise en place de lorganisation de projet, laboration et prsentation de la vision, du concept de base, ouverture du dialogue, laboration de la stratgie financire, 2e semestre, concept dutilisation, finalisation du partenariat, dbut planification de dtail

Mthode : cration dune socit SA, une fondation ou autre organe qui sera confie la mise en uvre du projet (conduite et gestion oprationnelles) jusqu louverture du campus, conformment aux dcisions prises, aux dlais fixs, aux cots dfinis et aux normes de qualit convenues Dlai : phase termine fin 2009

5.4 Phase III : Construction, amnagement par tape 2010 -2011

5.5 Phase IV : Ouverture du campus automne 2012

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 18/19

Esquisse Sustainable Valley vision et pistes !

6.

Leader du projetDans tous les projets de cette nature, il y a toujours un LEADER, le porteur de la vision, le garant de sa mise en uvre, le moteur des multiples tches cordonner (Snateur Laffite Sophia Antipolis, Pd Aebischer pour LArc Lmanique, Schmid pour science city ETH Zurich etc.) Dans le cas de Sustainable Vallye , le leader nest pas (encore) identifi. Ce ne peut tre le rle du partenaire industriel car celui-ci doit dabord veiller la prennit de son entreprise. En ralit, ce rle devrait tre assum par la HES-SO. Mais voil, celle-ci est encore englue dans la mise en place du concept HES, na pas encore obtenu lautonomie ncessaire au fonctionnement dune Ecole de niveau universitaire et na pas encore le leadership ncessaire. Quelle solution alors ? Abandonner, diffrer, ou outsorcer ? Je pense, que compte tenu de la situation dcrite ci-dessus et de la constellation politico-conmoique, lEtat du Valais et Debiopharm devraient donner un mandat une socit voue spcialement cette opration. Cette socit sera dissoute au terme de la cration du campus ou transforme en socit dexploitation du campus. Ce point est fondamental dans la perspective du partenariat Etat du Valais Debiopharm Group. Il doit tre envisag ds maintenant, car il conditionne la mise sur pied dj de la premire rencontre entre les deux partenaires et est de nature remettre totalement en question cette opportunit.

7.

ConclusionJamais dans lhistoire rcente du canton du Valais, lexception du projet des JO 2006, les lments ont t aussi favorables la mise en uvre dun tel projet mobilisateur, cadrant avec le dveloppement durable et les aspirations du dveloppement socio-conomique du canton du Valais. Les voici rsumes: depuis louverture du Ltschberg en dcembre 2007, le Valais est dsenclav et vit une relle rvolution, la prise de conscience politique de la ncessit dacclrer le dveloppement socio-conomique du canton et de concentrer les moyens sur les axes stratgiques que reprsentent les technologies du vivant (biotechnologies etc.) et les Energies renouvelables, la ncessit de doter ces deux axes, ports long terme par la HES-SO valais, dune infrastructure moderne, flexible, favorisant la collaboration industries centres de recherche et gnrant de nouveaux projets ; cette infrastructure sera exploite par la HES-SO Valais, lexistence de la fondation TheArk qui le canton confier en 2005 la mission du dveloppement conomique, la ncessit pour la vie conomique du canton dacclrer la cration de start-up, la volont dun industriel, Debiopharm Group, dinvestir dans le cur scientifique, technologique et industriel de la valle du Rhne et dy placer certaines activits de recherche industrielle, limplantation de la division Environnement et Energie renouvelables du CSEM, crant une force de frappe importante en recherche industrielle et apportant en plus des comptences de son core-business dans les domaines de la nanomdecine et des nanotechnologies.

Que cette rflexion suscite le dialogue, le questionnement, le dsir dapprofondir en gardant lesprit que la Valle du Rhne dispose aujourdhui de tous les ingrdients pour en faire la sustainable Valley en termes demplois forte valeur ajoute, de qualit de vie, de dveloppement de technologies respectueuses de lenvironnement.

E. Fumeaux

__________________________________________________________________________________________________________________________

Fumeaux Consulting cabinet conseils l innovation & management Chemin des Collines 18 A, 1950 Sion

page 19/19